L'utilisation des presses à chaud se limite aux matériaux dont le faible coefficient de diffusion ne permet pas d'atteindre une forte densité lors du frittage ou aux cas pour lesquels on souhaite une absence de pores (optimisation des caractéristiques mécaniques, thermiques ou optiques).
Les presses à chaud servent en général uniquement à produire facilement des composants aux formes simples, par exemple des plaques, blocs ou cylindres. Il est possible de produire des formes plus complexes, mais cela nécessite des matrices plus coûteuses.

Nous proposons des presses avec une force de compression de 50 kN à 9 000 kN et une température maximale d'utilisation de 2500 °C, permettant de fabriquer des pièces d'un diamètre maximum atteignant 700 mm.

Le pressage à chaud permet notamment de fabriquer les matériaux céramiques suivants :

  • nitrure de silicium, céramiques mixtes en Al203, carbonitrure de titane TiC/TiN et sialon pour les outils de coupe, composants de vannes haute résistance, paliers, pièces d'usure en génie des procédés, etc.
  • céramiques plomb-lanthane-zirconium-titanate (PLZT) et autres céramiques techniques de pointe (sous atmosphère O2)
  • carbure de bore B4C pour composants extrêmement résistants à l'usure et blindages
  • Al203 (alumine) renforcée aux filaments de SiC pour outils de coupe
  • MMC et CMC, matériaux composites
  • cibles de pulvérisation cathodique (sputtering)

     

Les applications de la technologie des presses à chaud sont nombreuses en recherche fondamentale et en production

Installations standard :